AccueilAgendaConférence « Pourquoi écrire ? »
Home Conférence « Pourquoi écrire ? »
26.09.19 - Conférence « Pourquoi écrire ? »

Jeudi 26 septembre 
Conférence
« Ecrire : Pourquoi ? Pour qui ? »

 

« Pourquoi écrivez-vous ? Pour la gloire ? Bonne chance ! Pour l’argent ? Essayez toujours ! Quand on commence à écrire, je pense qu’en fait au contraire, il y a quelque chose de gratuit : on écrirait… « juste pour le plaisir ».

D’aucun rétorqueront : « Pas du tout ! Moi, j’écris pour la même raison qu’on fait des mots croisés : pour la gymnastique intellectuelle ! »

D’autre encore écrivent « pour le challenge » – pour le plaisir jubilatoire de relever un défi. Intéressant…

Pourtant, je ne suis pas convaincue que l’on puisse n’écrire que par jeu, juste pour se changer les idées… Car celui qui écrit ne se coupe pas de la « vraie vie » – bien au contraire: il la vit deux fois ! Quelque part, l’écrivain n’est-il pas comme le peintre ? N’apprend-il pas à voir le monde autrement ?

Et si en plus – cerise sur le gâteau – écrire permettait de travailler sur soi ? En tous les cas, une chose est évidente : l’écriture libère, en ce sens qu’exprimer ses émotions aura toujours quelque chose de salvateur – comme la soupape de la cocotte-minute…

Bien sûr, il est des gens qui, plus humblement, n’écrivent que pour leurs descendants – juste pour laisser une trace, ou même pour raconter leurs voyages – pendant que d’autres n’ambitionnent rien de plus que de se cultiver et d’apprendre, par l’écriture, à « lire autrement ».

Quoiqu’il en soit, la meilleure façon d’apprendre à écrire, c’est… d’ECRIRE !

… Encore faut-il trouver du temps pour cela : Quand ? Comment se libérer ?

… Et si, une fois la page écrite, naissait un irrépressible besoin de la lire à d’autres, d’avoir leur « retour » ?… D’où les ateliers d’écriture !

Depuis plus de deux ans, à la médiathèque, je partage ma passion d’écrire – et je n’ai, en réalité, qu’un seul objectif : que chacun trouve son propre ton, sa propre voix… »

Mme Nézondet

 18h30 (durée 1h)
La Chapelle – rue du 19 mars 1962
Entrée libre