AccueilLa mairieActualitésGestion des pigeons en centre-ville
Home Gestion des pigeons en centre-ville
Gestion des pigeons en centre-ville

Gestion des pigeons en centre-ville : la ville a installé son premier pigeonnier

Les pigeons font partie du décorum des centres-villes, mais leur prolifération peut les rendre indésirables pour les riverains. Afin de lutter contre leur surpopulation dans le cœur de ville,
le service environnement a mis en place un pigeonnier qui permet de réguler leur nombre.

Gilbert Uvernet, élu en charge de l’environnement, et le service environnement ont planché sur une solution permettant de satisfaire, d’une part, les locataires et les propriétaires du centre-ville victimes des maux et des nuisances provoqués par les colonies installées aux faîtes des bâtiments, et d’autre part les ardents défenseurs de la présence des pigeons en centre-ville. « Face aux demandes croissantes et pressantes des administrés et
des commerçants se plaignant de la surpopulation et de ses nuisances, nous nous devions de prendre ces mesures régulatrices. La solution retenue l’est dans le respect des conditions de vie animale, et a pour seul objectif que les pigeons ne soient plus des indésirables, mais au contraire en harmonie avec la vie des habitants du village. » précise Gilbert Uvernet.

Il faut savoir que la durée de vie moyenne d’un pigeon est estimée à 7 ans et sa capacité de reproduction est de six couvées de deux œufs par an dès son troisième mois. On imagine aisément que si rien n’est mis
en place, leur multiplication met en péril la biodiversité du centre urbain, tout comme la capacité de cohabitation de ces habitants ailés avec l’humain. La solution retenue par l’élu est l’installation d’un pigeonnier au parc Marceau, afin de canaliser les flux en un point donné et offrir aux pigeons un lieu d’habitation. Une façon de limiter l’errance de ces animaux, mais aussi d’en réguler la population grâce à une alimentation adaptée et contraceptive. L’élu poursuit : « Ce moyen doux et sans danger permet de stériliser une partie des œufs, tout en mettant à disposition des animaux une nourriture saine et adaptée composée de graines et d’eau, et ce en permanence. L’animal restera ainsi le bienvenu en ville, grâce à la diminution de ses nuisances ». Nettoyé tous les 15 jours par une entreprise spécialisée, le pigeonnier du parc Marceau peut désormais accueillir une population de 160 pigeons, au sein d’un habitacle isolé du froid placé à 2,50 mètres du sol.

Afin d’aider les pigeons à retrouver une image positive dans notre centre-ville et permettre au nouveau dispositif d’atteindre son objectif, il est important que chacun y mette du sien, notamment en arrêtant leur nourrissage. La loi interdit d’ailleurs de nourrir les pigeons. Tout contrevenant s’expose à une amende de 135€.